MJCF UEC Avant-Garde Facebook Twitter Youtube

Fédération de Loire-Atlantique

Fédération de Loire-Atlantique

La semaine de la pensée marxiste à Nantes

 

Agenda



Qui sommes nous ?

Les Jeunes Communistes sont organisés pour dépasser et combattre le système capitaliste qui engendre injustices, inégalités et exploitations. Nous luttons au quotidien pour changer notre vie là où nous vivons, étudions, travaillons.

Nous voulons un monde de paix, de partage des savoirs, des pouvoirs, une économie au service de l’humain et qui respecte l’environnement. Cette perspective, nous la nommons communisme.

 

le 06 février 2015

 
 

La Semaine de la pensée marxiste à Nantes : le programme

 

La semaine de la pensée marxiste, organisée par l'UEC, aura lieu la semaine prochaine à Nantes. Une projection de film suivie d'un débat sur la liberté des médias mardi 10 février et une conférence sur la liberté dans le travail mercredi 11 février sont prévues.

Alors que la recherche universitaire et les contenus de nos cours sont chaque jour de plus en plus soumis aux exigences des détenteurs de capitaux, l'Union des Étudiants Communistes propose une alternative concrète : la Semaine de la pensée marxiste.

Cette année la Semaine de pensée marxiste portera sur le thème de la liberté. La classe dominante agite la liberté comme un étendard bien commode mais ce mot est piégé pour servir les intérêts particuliers. Le capitalisme donne l'illusion de défendre la liberté mais cette conception libérale de la liberté est rétrécie. Les communistes français défendent une conception plus audacieuse, plus ouverte, plus universelle de la liberté car être libre, c’est être affranchi de toutes les servitudes ; or, y a-t-il servitude pire que l’ignorance et la misère ? Nous défendons la liberté concrète pleinement réalisée dans toutes ces dimensions (politique, économique, sociale, médiatique).

Cette semaine est organisée comme chaque année dans plus de 40 universités partout en France. A Nantes, une projection de film suivie d'un débat sur la liberté des médias et une conférence sur la liberté dans le travail sont prévues :

  • Mardi 10 février de 17h à 20h dans la salle de projection du bâtiment Censive. Projection du film « les nouveaux chiens de garde » suivie d'un débat avec des journalistes.

Les Nouveaux Chiens de garde est un film documentaire sorti en 2012. Les médias se proclament « contre-pouvoir ». Pourtant, la grande majorité des journaux, des radios et des chaînes de télévision appartiennent à des groupes industriels ou financiers intimement liés au pouvoir. Au sein d’un périmètre idéologique minuscule se multiplient les informations pré mâchées, les intervenants permanents, les notoriétés indues, les affrontements factices et les renvois d’ascenseur. Aujourd’hui, les chiens de garde, les gardiens de l'ordre établi, ce sont ces journalistes, éditorialistes et experts médiatiques devenus évangélistes du marché et gardiens de l’ordre social. A la fin du film, nous débattrons de ces questions avec un journaliste.

 

  • Mercredi 11 février de 18h à 20h amphi 4 bâtiment Censive. Conférence sur la liberté dans le travail avec Frédéric Rauch, économiste, rédacteur en chef d' « Économie et Politique », revue marxiste d'économie.

Le thème de cette conférence est emblématique de la bataille idéologique à l’œuvre concernant la notion de liberté. La classe dominante a ses idées sur le concept du mot liberté. Le projet de Loi macron nous est présenté comme une « loi de progrès et de liberté », notamment « de liberté du travail » mais c’est une antiphrase trompeuse. Peut-on parler de liberté, de volontariat dans le cadre d’une relation de travail où l’employeur est en position de force et le salarié subordonné ? Pour le discours dominant, le marché libre, l’absence de règles, le laisser-faire procéderait du naturel et exprimerait le régime de la liberté. Tandis que l’État imposerait le régime artificiel de la contrainte.  Pourtant, entre le fort et le faible, entre le patron et le travailleur, c'est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit. En réalité « la liberté dans le travail » est une notion ambivalente et peut conduire aussi bien à plus d'aliénation qu'à une libération des travailleurs s'ils brisent leurs chaînes en prenant le pouvoir dans les entreprises.  

 

Venez nombreux !

L'UEC Nantes

 

La semaine de la pensée marxiste à Nantes