MJCF UEC Avant-Garde Facebook Twitter Youtube

Fédération de Loire-Atlantique

Fédération de Loire-Atlantique

La carte qui valait 247 euros

 
 

le 17 février 2014

 
 

 

A l’approche des élections municipales, les Jeunes Communistes lancent un grande campagne pour gagner une baisse des tarifs à la TAN. Les communes ont dans leur compétences des leviers pour agir sur les tarifs. A nous de les convaincre de rendre les transports en commun accessibles à tous !

LA CARTE QUI VALAIT 247 EUROS !
Le coût pour un usager de moins de 26 ans a augmenté de 20% depuis 2008 et représente aujourd’hui 247€ annuels. Entre allongement de la durée des études, dégradation des conditions d’emploi et chômage les jeunes connaissent des conditions de vie précaires de plus en plus longtemps.
Les transports en commun sont souvent pour les jeunes de l’agglomération le seul moyen de se déplacer que ce soit pour les études, pour le travail ou encore les loisirs. Aussi, se déplacer est une nécessité et le tarif élevé appliqué aux -de 26 ans fait qu’une partie des jeunes sont réduis à frauder les transports en commun.
 

LA GRATUITÉ POUR LES ÉTUDIANTS BOURSIERS
Ces derniers du fait de leurs ressources sont dispensés de payer les frais d’inscription à l’université. Aujourd’hui l’abonnement de la TAN représente une somme supérieure. Nous demandons l’extension de la carte Tempo aux lycéens et étudiants boursiers.


UNE SEULE CARTE À 132€ POUR TOUS LES JEUNES !
Aujourd’hui trois tarifs coexistent pour les moins de 26 ans . Ainsi seulement 12€ séparent les Pass -de 18 ans et -de 26 ans. Une fois la part employeur retranchée du tarif plein, les -de 26 ans payent seulement 18€ de moins à l’année. Les parents d’un enfant de 11 ans ne sont pas plus riches que ceux d’un jeune de 18 ans. Le tarif de 132€ correspond actuellement à celui appliqué aux moins de 12 ans et représente 25% du plein tarif. Etendons-le à tous les jeunes !

 

ALIGNER LE TARIF MENSUEL SUR LE TARIF ANNUEL
Actuellement les billets mensuels sont bien plus chers que les Pass annuels. Hors il n’est pas toujours évident pour les jeunes d’assumer un prélèvement mensuel. De plus la précarité entrainant une multiplication des lieux de travail, les transports en communs ne sont pas toujours une option valide. C’est pourtant sur le tarif moins de 26 ans que l’écart de prix est le plus élevé. La carte LiberTAN étant sensée amener de la souplesse nous demandons une souplesse tarifaire en alignant les billets mensuels sur le Pass annuel!